FILIPPO GORINI
Pianist
Reviews
Notre sélection d’albums : Beethoven, Dhani Harrison, Matias Aguayo & The Desdem


La découverte d’un jeune talent est toujours excitante : c’est le cas de Filippo Gorini, 22 ans, avec ce premier disque qui n’a pas froid aux yeux. Le lauréat du concours Telekom-Beethoven de Bonn en 2015, passé sous la férule amie d’Alfred Brendel, offre des monumentales « Diabelli » une vision à la fois très vivante et parfaitement contrôlée. Le pianiste italien a des doigts, de l’audace, du lyrisme à revendre, une lisibilité polyphonique quasi extralucide, sans oublier une sorte d’énergie vitale qu’il déploie jusqu’au vertige. Une sonorité dense, des lignes puissantes, une autorité naturelle conduisent sans faillir le gigantesque marathon beethovénien, entre démiurgie, grandeur, humour et confidences. Filippo Gorini a déjà beaucoup d’un grand. 

Marie-Aude Roux, Le Monde
Related Link
Back to List
Back to Top